Avant d’arriver au rap et toutes ses variantes que nous connaissons aujourd’hui, ce style musical a connu de nombreuses évolutions au fur et à mesure des années. Ce genre est défini comme étant celui qui accompagne un rythme martelé de paroles improvisées ou écrite mais, c’est avant tout une sous-division du hip-hop. Avant de vous proposer notre top 10 des artistes, nous vous avons retracé les moments clés de l’histoire du rap.

Le rap, une culture avant tout

Le rap fait partie de la culture hip-hop, il se divise en quatre grandes parties : la danse (break, smurf…), la peinture (les graffitis et les tags), le deejaying et enfin, le rap. Le premier morceau de hip-hop remonte aux années 1937 avec le groupe de gospel, The Golden Gate Quartet. Déjà à cette époque, nous avions les prémices du genre avec leur morceau “Preacher and the Bear” qui permet de retrouver le fameux phrasé syncopé du rap.

Revenons à la naissance du mouvement hip-hop qui remonte aux années 1970. Dans les quartiers sud du Bronx, la pauvreté ainsi que le chômage étaient omniprésents. Le seul moyen de se faire de l’argent pour les afro-américains et portoricains, était la vente de drogue au travers des gangs. Ce sont dans ces quartiers que nous retrouvons le père fondateur du hip-hop, le grand Kool HERC. Ce jeune Jamaïcain décide d’organiser une soirée pour sa sœur dans la cave de son immeuble à New York. Durant cette fête, il a été le premier homme à se dire qu’il fallait utiliser deux platines. Cela afin d’enchaîner les morceaux et faire durer les breaks, ces passages rythmiques où tout disparaît au bénéfice du beat. C’est donc en 1973 que ces soirées, appelées “Block Parties“, se répandaient dans les rues du Bronx. Le but était de se rassembler n’importe où, de mettre des caissons et des platines dans une voiture et faire la fête pour réunir toutes les ethnies présentes afin de s’unir autour de la musique. Nous voyions apparaître, par la suite, des “célébrités” de chaque quartiers qui étaient présentes pour chauffer la foule. Petit à petit, ils ont mis des rimes à leurs messages de la manière la plus rythmée possible. Bien entendu, des rivalités ont fait surface entre ces ambianceurs ce qui a donc engendré des joutes verbales qui déchainaient le public. C’est donc à ce moment là qu’on assiste à la naissance des premiers MC’s, ces fameux Maîtres de Cérémonie qui ont enclenché le phénomène du rap !

 

Le rap, un genre à part entière

Au début, les premiers rappeurs nourrissaient leurs textes de rimes matérialistes sans grande profondeur. Le premier à aller plus loin dans les soirées de Kool HERC a été Coke LA ROCK. Ainsi, petit à petit, les textes se peaufinaient et des groupes comme les Cold Crush Brothers ou encore les Treacherous Three mettaient en place ce qu’on appelle les “routines” : des textes qui interpellent l’adversaire durant le clash.

Encore une dernière étape avant d’arriver à un rap complet, c’est celle de la base sonore ! Comme nous avons pu le voir précédemment, le seul support musical sur lequel les rappeurs pouvaient poser étaient les breaks des disques qui étaient rallongés par l’utilisation de deux platines. Mais grâce à un DJ renommé, le Grandmaster Flash, les morceaux ont pu s’enchainer sans coupures. Cet électricien va, en effet, créer la première table de mixage qui permettra tout ça. Le scratch, une partie importante de l’histoire du rap, est arrivé par la suite en 1978 grâce à Grand Wizard Theodore qui l’a découvert accidentellement. Les foules adoraient cette technique quand elle était alliée aux textes des MC’s. Enfin, le rap est clairement et définitivement né grâce à la création des premiers sampler en 1984. Et oui, Cet appareil qui permet d’emprunter des échantillons sonores à des disques et de les incorporer à de nouvelles compositions en les transformant quelque peu va affirmer le rap comme étant un genre à part entière !

Africa Bambara, un acteur phare dans l'histoire du rap
Africa Bambatta

Voilà, le rap est officiellement né et va se développer partout dans New York, en Amérique et par la suite, dans le monde entier ! Les premiers labels apparaissent, les premiers classiques du genre sont encrés, et les grandes figurent s’implantent. Malheureusement nous ne pouvons retracé toutes l’histoire du rap avec son âge d’or de 85 à 92, ses battles, l’émergence de la New school et pleins d’autres choses car cela n’est pas le coeur de notre article mais il est tout de même essentiel de citer Africa Bambataa. Membre d’un gang, il voit son ami mourir en 1982 et va donc donner une âme et un aspect philosophique au rap. En effet, il décide de fonder, la Zulu Nation qui prône un retour aux sources africaines et propage la doctrine : “Peace, Love and Having Fun”. Cette dernière reflète parfaitement les premières heures festives du hip-hop, mais cependant, en 1982, tout est d’un seul coup remis en cause… Par la suite, les rappeurs s’engagent socialement et décrivent leurs situations généralement critiques pour laisser place à un rap conscient.

Ce style musical a donc par la suite évolué, grandit en fonction des tendances des années et a été marqué par un grand nombre de rappeurs mais nous vous en avons sélectionnés 10 provenant d’Amérique, avec toute la subjectivité que cela représente.

 

Top 10 des rappeurs US

Après avoir fait un top 10 des meilleurs DJs internationaux de la house, nous vous proposons de découvrir notre sélection des meilleurs rappeurs américain !

10. Kendrick Lamar

Ce jeune rappeur Californien a lancé sa carrière sous le nom de K-Dot avec sa mixtape Y.H.N.I.C. qui a attiré l’attention du PDG de TopDawg Entertainment. Il a peaufiné son style et ses rimes sous ce label au travers de 4 projets : Training Day, No Sleep Till NYC et The Kendrick Lamar EP. Sa notoriété s’accroit fortement est pour preuve, il chante auprès de pointures comme The Game, Dr.Dre, Snoop Doog et même Busta Rhymes. Il est l’auteur de grands classiques comme M.A.A.D. CitySwimming Pools et pleins d’autres ! Son travail est reconnu et Lamar a bien sa place dans ce top car il a été récompensé pas moins de 7 fois par des Grammy Awards et a été classé par Billboard dans le top 10 des meilleurs rappeurs de tous les temps, rien que ça ! Cette année, il est revenu en force avec son nouvel album Damn qui se veut très nostalgique de sa ville natale avec des morceaux narrant toutes les peurs qu’un jeune peut affronter à Compton. Il porte également un regard très critique sur la société américaine grâce à ses rimes légendaires et son flow unique et propre à lui-même.

Kendrick Lamar, ce légendaire rappeur au flow unique

Kendrick Lamar 

 

 

Tout simplement puissant !

 

9. Jay Z

Cette légende humaine du rap et rival incontesté de Nas, fait partie de la côte Est de l’Amérique et la défend depuis New York, sa ville natale. Chacun des ses albums ont été un succès phénoménale avec plus de 100 millions de ventes au total pour sa carrière. Ces derniers sont, bien entendu, récompensés par un total de 21 Grammy Awards et la première position dans le classement des plus grands MCs de tous les temps, établie par MTV en 2006. En plus de tout ce succès, trois de ses albums Reasonable Doubt (1996), The Blueprint (2001) et The Black Album (2003), ont été classé dans la liste des « 500 meilleurs albums de tous les temps » qu’à fourni le magazine américain Rolling Stone. C’est l’ancien président du célèbre label Def Jam Recordings et il a, par la suite, cofondé Roc-A-Fella Records et fondé le Roc NationJ’espère désormais que vous ne doutez plus de sa présence dans ce top 10 car ses sons ont inspirés un grand nombre de rappeurs et il reste une pointure influente dans le monde du hip-hop en général !

Jay Z, cette légende du rap américain Jay Z

 

Un grand classique !

 

8. Rakim

Rakim, ce grand rappeur a fait ses débuts avec son partenaire Eric.B, ce DJ talentueux et sa technique hors pair au sampling. Leur premier titre nourrit de scratchs maitrisés et un flow à couper le souffle est devenu le tube de l’été en 1986 dans les fameuses “block parties” de New York. Par la suite, ils produiront 4 albums ensembles dont le deuxième qui sera récompensé d’un disque d’or avec plus de 500 00 ventes. Les instrumentales un peu soul et bien rythmiques qu’offre son partenaire permettent d’amplifier la performance lyrique du Rakim. Ce dernier et son flow unique ont marqué un tournant dans l’histoire du rap grâce à ses textes qui multipliaient les figures de styles en étant mélangées à des ruptures de rimes au milieu de ses couplets. Malheureusement, le groupe se dissout en 1992 et le rappeur va commencer une carrière solo et son premier album atteint la 4ème place du Billboard 200 ! Il va multiplier les collaborations et à travaillé pour de nombreux labels dans sa carrière comme notamment Universal ou même MCA !

Rakim, ce rappeur légendaire au flow hors pair

Rakim

La claque !

7. Kool G Rap

Ce maitre lyrical se doit d’être cité dans ce classement ! Kool G Rap, G Rap, ou même Giancana est né dans le Queens à New York et fait partie des rappeurs qui ont le plus marqué l’histoire de ce style. Il fait ses débuts au milieu des années 80 avec les groupes Kool G Rap and DJ Polo et Juive Crew pour ensuite s’imposer clairement comme étant un pionnier du gangsta rap. Ses rimes multi-syllabes, sa technique et son flow irremplaçable lui permet d’être un des rappeurs les plus influents de tous les temps. Et oui, The Notorious B.I.G, Eminem, Jay Z et pas moins de 25 autres rappeurs se sont inspiré de cette légende, c’est pour vous dire !   Avec pas moins de 10 albums au cours de sa carrière, la presse et les critiques l’impose comment étant l’un des meilleurs rappeurs qu’il ai existé jusqu’à ce jour !

Kool G Rap et ses rimes font de lui un des rappeurs les plus influents de tous les temps

 

 

Kool G Rap

 

 

 

Une technique irréprochable

 

6. 50 Cent

Encore une pointure du rap, 50 cent ou de son vrai nom, Curtis James Jackson III, est également né dans le Queens. Il a eu une enfance difficile et a du se lancer dans la vente de drogue pour gagner un peu d’argent. Il se lance ensuite dans une carrière musicale dans laquelle il se fait repéré par Eminem qui le fera signé chez Shady RecordsAftermath Entertainment et Interscope Records. Ce dur à cuire a survécu à une agression en 2000 avec au total 9 balles dans le corps dont une dans chaque joue. Rescapé de cette attaque, il a pris conscience que son heure n’étais pas encore arrivé et a donc montré au monde son talent pour le rap. Il s’en est tellement bien sorti qu’il a été de nombreuses fois récompensé pour son travail inégalé. Dans sa carrière il obtient notamment un Grammy Award, de treize Billboard Music Awards, six World Music Awards, trois American Music Awards et quatre BET Awards, ce n’est donc pas un simple de rappeur américain. Jackson dénombre plus de 60 millions d’albums vendus à l’international et donc sa place est clairement légitime dans cet article.

50 Cent, ce rappeur incontournable récompensé de nombreuses fois pour son travail

50 Cent

 

 

 

On n’en revient pas

 

5. Andre 3000

André Benjamin alias Andre 3000 est né à Atlanta, en Géorgie. Il est connu pour avoir fondé a avoir été membre du célèbre groupe OutKast avec le rappeur Big Boi. Cette collaboration mixe de nombreux styles musicaux comme le soul, le funk, le jazz ou même le crunk ce qui donne un nouveau visage au rap. Ses textes au ton surréalistes ont inspiré de nombreux rappeurs et sont devenus des grands classiques. Nous pouvons citer notamment Ms.Jackson qui a d’ailleurs atteint la première place du Billboard  Hot 100. Depuis 2007, Andre 3000 poursuit sa carrière en solo et multiplie les featuring auprès de grands artistes comme Jay Z ou même T.I. En 2014, il a fait son retour de Outkast avec son partenaire pour leur 20 ans en faisant une tournée dans pas moins de 40 festivals à l’international.

Andre 3000, grand rappeur et membre du célèbre groupe Outkast

Andre 300

 

 

 

Plus qu’un classique, un incontournable

4. Nas

Ce mythique MC de Brooklyn se doit d’être cité ici ! Il lance sa carrière au coeur de l’âge d’or du rap, en 91, avec sa participation au titre Live at the Barbecue du groupe Main Source. Seulement 3 ans après il sort son premier album Illmatic et 12 autres s’en suivront. C’est le genre de rappeur à enregistrer N.Y. State of Mind, un son incontrounable, en une seule prise et à avoir huit albums certifiés consécutivement disques de platines et un nommé dans la catégorie de « meilleur album de rap » des Grammy Awards. Avec plus de 25 millions d’albums vendus depuis ses débuts, il est souvent considéré comme l’un des plus grands noms du hip-hop, c’est donc une figure emblématique qui se doit d’être reconnu dans ce top 10 !

Nas, ce rappeur est une légende humaine

Nas

 

 

Un flow irréprochable

 

3. The Notorious B.I.G

Ce rappeur talentueux est né New York et a eu une carrière de seulement 6 ans qui s’est arrêté par sa mort suite à une fusillade au volant. Biggie Smalls sort son premier album, Ready to Die en 1994 et devient un leader du rap new-yorkais. Il fut vendu à plus de 4 millions d’exemplaires. L’année suivante, il se lança dans l’enregistrement de son deuxième album alors qu’une guerre se passait entre les deux côtes des Etats-Unis. Il se rendit à Los Angeles pour montrer au monde qu’il ne prenait pas peur et exprimer son talent mais il fût assassiné durant ce voyage en 1997. Son deuxième album, Life After Death est publié 16 jours après ce drame et reçoit la certification de disque de diamant par la RIAA en 2000. Par la suite, des albums seront sortis grâce à de anciens couplets qu’il avait enregistré. En 2006, MTV le classe à la troisième position des meilleurs MC de l’histoire. Nous vous conseillons son film qui porte son nom qui retrace son histoire.

The Notorious B.I.G, un rappeur hors pairThe Notorious B.I.G

Sa discographie 

 

 

 

Irréprochable

2. 2Pac

Tupac Shakur de son vrai nom est une pure légende poétique du rap. Il lance sa carrière en réalisant un couplet du morceau Same Song de Digital Underground sur la bande orignale du film Nothing but Trouble. Un en après, en 1991, il réalise son premier album 2Pacalypse Now qui atteint la 64e place du Billboard 200, en plus d’être certifié disque d’or en 95. Au total, il sort 6 albums de son vivant dont chacun reçoit une certification de disque de platine, de diamant ou encore d’or. Son aspect loveur et ses rimes travaillés qui accompagnent sa dégaine de gangster fait de lui une icône du rap. Sa notoriété a pris énormément d’ampleur après sa mort suite à la rivalité entre les deux côtes des Etats-Unis. A lui seul, il totalise plus de 75 millions d’album vendus dans le monde et c’est l’un des artistes qui compte des albums les plus vendus après sa mort, devant notamment Bob Marley.

2Pac, plus qu'un simple rappeur, une pure légende 2Pac

Sa discographie

Une perle rare

1. Eminem

Nous avons décidé de mettre en première position, le maître en la matière : Eminem ! Et oui, il est né à Saint Joseph dans le Missouri et sa place est largement mérité grâce à sa technique incomparable, un flow incontestable et des textes inoubliables ! Au total, il compte plus de 240 récompenses pour son talent avec notamment 15 Grammy Awards et un Oscar de la meilleure chanson originale avec Lose Yourself. Il a produit 8 albums et 5 autres avec des collaborations et permis tous ces derniers, 10 se trouvent au sommet des classements américains ! Il a créé son propre label Shady Records en 1999 mais ne s’est pas arrêté là, il ouvre également une station de radio qu’il nomme Shade 45 ainsi fondation caritative. En plus de sa carrière solo, il est membre du groupe D12, dont il est le cofondateur et compose le duo Bad Meets Evil avec Royce da 5’9″. Le magazine Rolling Stone le qualifie même comme étant “le roi du hip-hop” et nous sommes totalement d’accord avec eux !

Eminem, le roi du hip-hop

Eminem

 

 

 

 

 

La légende est dans la place !

 

Il s’agit ici d’un classement des 10 meilleurs rappeurs US  mais comme vous en doutez, il en manque plus d’un et ce fût vraiment difficile de faire un choix ! N’hésitez pas à nous faire part de votre top 10 !

Top 10 des rappeurs US
Notez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *